passion-equides

Tout sur ce magnifique animal qu'est le cheval qui partage notre existence depuis des siècles
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vermifuger

Aller en bas 
AuteurMessage
Cerise
Admin
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 28
Localisation : 16
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Vermifuger   Mar 1 Juil - 11:14

"Quand dois-je vermifuger tel cheval, et avec quel produit ?"

Les règles générales

Les chevaux vivant au box

Les chevaux qui vivent au parc

Les juments pleines et les jeunes poulains

Quelques chiffres...

...pour mieux approcher la réalité de l'infestation parasitaire des équidés
et la nécessité de mettre en oeuvre une prévention efficace :

les vermifuges les plus efficaces ne viennent à bout que de 90 % des parasites, à cause des formes larvaires insensibles aux vermifuges et des résistances

un cheval peut héberger de quelques dizaines à 1,4 millions de vers

un cheval peut excréter jusqu'à 15 millions d'oeufs par crottin en cas d'infestation importante

5 % des oeufs pondus en fin de saison survivent à l'hiver (à moduler en fonction du climat)

99 % des formes parasitaires des vers sont dans le milieu extérieur, 1 % dans le tube digestif des chevaux



Poulains jusqu'à 2ans

Commencez à vermifuger dès les premiers mois

Janvier --> vermifuge à base de Tétrahydro-pyrimidine (comme le Strongid)
Mars --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
Mai --> à base de Benzimidazolé et de probenzimidazolés (comme le Telmin, le Panacur, le Nermikin, l'Equiminthe, le Rintal, le Vermequine, le Némapan
Juillet --> à base de Tétrahydropyrimidine (comme le Strongid)
Septembre --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
Novembre --> à base d'un organophosphoré seul (comme le Néguvon, l'Equigard) ou en association (comme le Telmin+, le Rintal+), sauf pour les poulains de moins de 4 mois

Adultes

Mars --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
Mai --> à base de Benzimidazolé et de probenzimidazolés (comme le Telmin, le Panacur, le Nermikin, l'Equiminthe, le Rintal, le Vermequine, le Némapan
Juillet --> à base de Tétrahydropyrimidine (comme le Strongid)
Novembre --> à base d'un organophosphoré seul (comme le Néguvon, l'Equigard) ou en association (comme le Telmin+, le Rintal+)

Les juments pleines

Leur bonne vermifugation est indispensable car si elles sont victimes d'une infection parasitaire, il peut en résulter un avortement, un mauvais développement du fœtus et/ou une baisse de la qualité du lait.

Ne pas vermifuger à partir du 8me mois avec des produits à base de Trichlorfon (comme le Telmin +, le Rintal +, le Neguvon, l'Equigard)
Les vermifuger 2 à 3 jours avant le poulinage, pour éviter toute contamination du poulain, par le lait ou les crottins
Mars --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
Mai --> à base de Benzimidazolé et de probenzimidazolés (comme le Telmin, le Panacur, le Nermikin, l'Equiminthe, le Rintal, le Vermequine, le Némapan)
Juillet --> à base de Tétrahydropyrimidine (comme le Strongid)
Novembre --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)

Calendrier de vermifugation





Les principaux parasites digestifs du cheval

Les parasites gastro-intestinaux susceptibles d'être rencontrés chez le cheval sont les suivants :

LES VERS RONDS ou nématodes (à section circulaire) comprenant - les grands strongles - les petits strongles - les ascaris - les oxyures.


LES VERS PLATS ou cestodes (à section plate) - les ténias et surtout Anoplocephala perfoliata


LES LARVES DE MOUCHES ou Gastérophiles

Nous trouvons donc :

1. Les grands strongles (Strongylus vulgaris, Strongylus edentatus et Strongylus equinus) sont les plus fréquents et potentiellement les plus dangereux. II sont présents toute l'année, surtout chez les jeunes chevaux et les adultes, qu'ils vivent au pré ou au box. Ils peuvent provoquer des coliques intenses, douleurs abdominale, inappétence, boiteries et être à l'origine de mort subite par rupture d'anévrisme

2. Les infestations par les petits strongles appelés encore trichonèmes semblent être de plus en plus fréquentes au cours de ces dernières années. Elles concernent les jeunes chevaux, les adultes mais aussi les chevaux âgés toute l'année qu'ils soient au pré ou en box. Elles s'accompagnent d'anémie, de diarrhées et de coliques.

3. Les ascaris (Parascaris equorum) infestent surtout les poulains et jeunes chevaux tout au long de l'année et quelque soit leur mode de vie. Les larves lors de leurs migrations peuvent provoquer une bronchopneumonie vermineuse ( le "rhume d'été" = toux, jetage,... ).Les ascaris adultes provoquent des entérites chroniques ( perte appétit, amaigrissement, augmentation du volume de l'abdomen, ..)

4. Les oxyures (Oxyuris equi) affectent toute l'année les chevaux adultes et âgés vivant exclusivement au box . Ils provoquent des altérations de la muqueuse intestinale et ont une action irritative aux marges de l'anus liée à la ponte des neufs. Le cheval ayant tendance à se frotter contre les murs présente une piètre apparence avec une queue dont les crins sont abrasés.

5. Les ténias dont Anoplocephala perfoliata qui est le ténia le plus fréquent du cheval. Les infestations sont présentes surtout en automne et en hiver chez les chevaux ayant accès à un pré. Elles peuvent être à l'origine de graves troubles digestifs, tels que obstruction intestinale et coliques.

6. Les gastérophiles sont des mouches au stade adulte. Elles pondent , au cours de l'été, des oeufs sur les poils des chevaux.. Ceux -ci les lèchent puis les avalent. Les oeufs donnent des larves qui traversent la muqueuse buccale pour rejoindre l'estomac. Après un parasitisme de 8 à 10 mois, elles sont éliminées dans les excréments. Affection qui touche les jeunes de 8 mois à 3 ans après un séjour au près. L'infestation est présente surtout en automne. Elle se traduit par un appétit irrégulier, un mauvais état général, de l'abattement, coliques occasionnelles....

7. Strongyloïdose . Peu pathogène, se retrouve chez le jeune.La transmission s'effectue par l'ingestion de larves contenues dans le lait et le colostrum de juments infestées, et par voie transcutannée.

8. Spirurose. Les adultes ont une localisation stomacale, les larves une localisation cutanée. (Habronémose cutannée = plaie d'été )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sir-tom.skyrock.com
 
Vermifuger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
passion-equides :: Le cheval :: les soins-
Sauter vers: